A l'orée d'une belle histoire

Parole de maître

                                    A l'orée d'une belle histoire

Voilà maintenant un peu plus d’un an que cette histoire d’amour passionnante a commencé pour moi…
Chasseur depuis mon plus jeune âge, je fus initié à cet art de vivre par mon père qui à l’époque avait un équipage de vénerie sous terre. Vint ensuite la chasse à courre et pour finir la chasse au « gros » en battue dans notre magnifique Sud Ouest.
Point commun de toutes ces chasses, le chien, chiens avec lesquels j’ai grandi, terriers, d’ordres ou courants. J’ai toujours été admiratif de nos amis à quatre pattes et du travail que l’on peut accomplir avec eux mais, malgré tout le bonheur apporté, quelque chose manquait à chaque fois, un genre de petit plus.
Comme de nombreuses personnes, j’ai dû quitter ma terre natale pour suivre le travail et j’ai atterri en Bretagne, terre magnifique et giboyeuse, découverte en chassant à la billebaude avec mon vieux compère, fox terrier. Quelle découverte, moi qui ne connaissais que la maladie bleue, je rencontre la fièvre bécassière et la chasse au chien d’arrêt.
En observant, je comprends…c’est cette relation que je cherche avec mon chien, la symbiose, l’équilibre, le partage du travail et de l’effort, la compréhension dans les regards, chasser ensemble et ne faire qu’un !
Mais quelle race choisir ?
Ce ne fût pas une mince affaire au début. Tout le monde prêche pour sa paroisse, mais il est des jours où l’on fait de belles rencontres, humaine et surtout animale ; pour cette fois-ci, Nemesys, une épagneul française,  douce et délicate, d’une remarquable intelligence et une écoute parfaite de tous les ordres donnés ce jour là par son maître. Toute la famille était conquise.
Après quelques échanges et renseignements sur cette race « Française », aucun doute, c’est ce que je veux !
Quelques mois plus tard débarquent dans nos vies, Puma, suivie par Pitchoune, des boules de poils un peu pataudes, joueuses et d’une grande docilité ainsi que l’adhésion au club qui m’a permis de les trouver (merci Ellick Fages).
Quel régal, tous les apprentissages se font dans le jeu. Leurs recherches de bien faire et surtout de faire plaisir à leurs nouveaux maîtres sont permanentes et donnent lieu à de grands moments de joies et de bonheurs.
Ces deux chiennes m’épatent de jours en jours. Elles ont aujourd’hui 1 an et demi et la passion est là. Chacune à sa manière partage avec moi cette passion commune, la chasse.
Chaque sortie est magique. Nous apprenons ensemble à nous faire confiance, à toujours mieux nous connaître. Le moindre mouvement est communiquant, le bras tendu au début pour indiquer la direction n’est plus nécessaire. Un simple coup de tête suffit à lancer une quête croisée méthodique. La prise d’émanation, truffe au vent avec cette finesse de nez incroyable qu’ont  nos français, sera remontée avec conviction suivi d’un regard derrière pour vérifier que je sois toujours là, attentif, le petit coup de nez au sol faisant agiter ce fouet de poils soyeux annonçant le futur arrêt sur un lièvre, tout simplement sublime…
Je suis heureux aujourd’hui de vivre, à la chasse comme à la maison, tous ces moments avec et grâce à mes chiennes, grâce à cette race qu’est l’épagneul français.
Je vous aime mes filles.
 Nicolas Laurent


Samedi 26 Décembre 2020

Actualités

A propos

Le Club de l'Epagneul Français a pour objet d'amélorier la race de l'Epagneul Français et d'en encourager l'élevage, contribuer à sa promotion, de développer son utilisation.

Il exerce son activité dans le cadre des statuts, règlements et directives de la Société Centrale Canine qu'il s'engage à respecter et à appliquer.